L’EAU, pollution et déséquilibre planétaire ….

L’EAU, pollution et déséquilibre planétaire ….

 Mon engagement pour l’eau a vu le jour il y a bientôt 6 ans … une belle rencontre !! tout comme celle avec les Huiles Essentielles et tout ce qui m’anime j’ai lu, écouté des vidéos,des conférences, tenté de comprendre les travaux de Jacques Benvéniste, Marcel Violet, Jeanne Rousseau, Louis Claude Vincent, Masuro Emoto, Jacques Collin … J’en oublie c’est certain …les travaux portés aujourd’hui par le Professeur Montagnier, prix Nobel de Médecine (la mémoire de l’eau), pour plus d’expertise, j’ai tenté de comprendre aussi quelle était la pollution de notre Eau …Cette sève précieuse et vitale, sans laquelle rien ne peut exister …. Celle qui coule à nos robinets mais celle des cours d’eau, mers, océans, rivières, lacs, fleuves, torrents, sources  Il y a 6 ans, j’étais presque avant gardiste, dans ce message qu’il me semblait capital à propager, vivant d’autant plus dans une région de France, épargnée de beaucoup de désagréments !
Bref … L’Eau a une Conscience, vous avez une Conscience, la vache a une Conscience, le brin de blé a une Conscience  tout est inter connecté … nous pouvons contribuer à une meilleure gestion et préservation de nos ressources  j’ai très envie que mes enfants, petits enfants, arrières petits enfants continuent à profiter de l’Eau !!!

 

L'Eau, pollution et désquilibre planétaire

Il est intéressant de rappeler que nous élevons 70.000.000.000 (70 milliards) d’animaux chaque année pour notre consommation. Chacun de ces animaux, et tout particulièrement les bovins et les porcs, a besoin de beaucoup plus d’eau chaque jour que vous et moi – une centaine de litres ou plus pour une vache laitière, environ 80 litres pour un cochon, soit 60 fois plus que ce qu’il est nécessaire pour l’hydratation d’un humain.

Maintenant multipliez cela par 70 milliards, il est aisé de deviner ou va notre eau potable.

Pour produire 1 kilo de viande de bœuf, il faut en fait plus de 16.000 litres d’eau, appelée l’eau virtuelle.

Du point de départ de la production de l’alimentation céréalière et fourragère nécessaire à la nourriture de l’animal, en passant par sa propre consommation d’eau, au nettoyage des étables et porcheries, ainsi que l’eau utilisée dans le processus d’abattage des animaux et de traitement de la viande, jusqu’à notre assiette …

adult-1867380_960_720

Il faut 200 douches de 80 litres d’eau pour arriver à 16.000 litres … autrement dit, éviter la consommation d’un kilo de viande économise plus d’eau qu’une douche prise tous les 2 jours pendant un an !!

Il faut bien comprendre que l’eau potable tirée du sol n’est pas en quantité infinie, cette ressource mets des centaines voire des milliers d’années pour se renouveler, bien plus que l’espace-temps d’une vie humaine … Les ressources en eau potable représentent 2,5 % de toute l’eau présente sur la planète et 70 % de ces 2,5 % sont inaccessibles (glaciers, neige, eau dans l’atmosphère).

L’eau potable accessible représente donc moins de 1 % de toute l’eau sur la Terre .

L'eau, pollution et déséquilibre planétaire

75 % des terres agricoles mondiales sont consacrées directement ou indirectement à l’élevage.
60 % de la production mondiale de céréales est consacrée à l’élevage industriel.
93 % de la surexploitation de l’eau dans le monde est liée à l’agriculture, dont la majeure partie serre à l’arrosage des cultures fourragères.

La production de viande a été multipliée par 5 entre les années 1950 et 2000
29 kilos de viande consommée par personne et par an en 1970
43 kilos en 2014

barley-4354846_960_720